Tout savoir sur les modèles de cockpits de sim racing « fait-maison »

Il existe de nombreux autres modèles de simulateurs que vous pouvez trouver sur internet. Mais vous ne voulez pas que votre simulateur soit le même que celui des autres, n’est-ce pas ? Comme vous êtes bricoleur et que vous aimez la mécanique …

Alors le DIY (Do It Yourself) est fait pour vous ! Vous pouvez personnaliser votre simulateur selon vos spécifications exactes. Bien évidemment, il faut utiliser des matériaux accessibles et abordables, y compris des rainures en T et des attaches. Il est facile de les assembler et de les modifier à l’avenir.

Sommaire

  • Pourquoi faire le choix de la conception en DIY ?
    • Le camp de ceux qui sont pour le DIY
    • Le camp de ceux qui sont contre le DIY
  • Qu’est-ce qu’un modèle DIY ?
  • Les différentes catégories de modèles DIY
  • Quels logiciels utiliser pour lire les plans DIY ?
  • Quels éléments sont à prévoir pour un modèle DIY ?
  • Quels matériaux sont fréquemment utilisés ?
  • Comment s’inspirer de modèles déjà existants ?
  • Levier de vitesses, pédaliers, frein : le réglage du véhicule
  • Copyrighting et droits d’auteurs des plans et modèles

Pourquoi faire le choix de la conception en DIY ?

Voici les principales raisons qui poussent certains simracers à faire eux-mêmes leur propre plateforme :

  • pour l’amour du bricolage, de la mécanique et de l’électronique : ni plus, ni moins. Ces personnes aiment les challenges et la technologie. Ca les rend fier de réaliser eux-mêmes quelque chose qui les passionne.
  • par contrainte technique : certains ne trouvent pas « LE » modèle idéal dans le commerce. Peut-être à cause des matériaux choisis, de la taille de la structure trop petite ou trop grande.
  • pour des raisons purement esthétiques : certains simracers veulent avoir une ressemblance parfaite à leur bolide favori. Et comme ils ne trouvent rien sur le marché qui leur convienne, ils se décident à monter eux-mêmes l’ensemble.
  • pour des raisons d’économie : dans certains cas (pour les cockpits statiques), il est possible de payer moins cher en fabriquant soi-même la plateforme. Un assemblage de tubes PVC revient toujours moins cher qu’une structure en aluminium d’un fabricant. Mais dans ce cas, oubliez le côté esthétique.

En parcourant de nombreux forums internet et en parcourant de nombreux messages sur Facebook, une des questions qui semble être souvent posée est de savoir s’il vaut mieux acheter son rig de sim racing ou s’il est meilleur de le fabriquer soi-même.

Beaucoup d’utilisateurs ont leur propre conviction que l’un est meilleur que l’autre ou que le bricolage est la meilleure façon de procéder.

Le camp de ceux qui sont pour le DIY

Le bricolage de « simulateur maison » a l’avantage d’être en général plus rentable par rapport aux cockpits fabriqués. De nos jours, vous pouvez construire votre simulateur fait-maison en bois ou en aluminium extrudé et même en tuyaux de PVC ; tout dépend de l’imagination des individus et de leur capacité à travailler avec les matériaux et à avoir les bons outils.

Il existe de nombreux forums internet et sites de bricolage qui fournissent des plans pour construire votre propre simulateur fait-maison gratuitement ou vous pouvez acheter des plans comme ceux de chez Ricmotech qui est parmi les plus populaires pour de nombreux amateurs.

Cependant, à quoi faut-il faire attention ?

  • Vous devez vous assurer que l’auteur des plans est reconnu pour son travail.
  • Vous devez vous assurer que vous avez tous les bons outils.
  • Méfiez-vous car il se peut que ça ne soit pas aussi solide qu’un rig de simulateur fabriqué en usine. Donc une plateforme statique ça peut passer, mais pour du dynamique… Attention !

Le camp de ceux qui sont contre le DIY

Acheter un rig chez l’un des nombreux détaillants sur internet est une bonne option pour beaucoup car ils supportent la plupart des composants les plus populaires. La plupart des cockpits sont équipés de sièges confortables, de supports de moniteur et sont entièrement réglables pour s’adapter à la plupart des tailles.

Le principal avantage est qu’ils ont été conçu par une équipe de professionnels, ainsi que testés et éprouvés pour répondre aux exigences de certaines normes. Donc en réalité, vous payez pour la sécurité, la fiabilité et la qualité.

Le principal désavantage est que la plupart des cockpits essayent de satisfaire tout le monde, donc si vous êtes plus grand ou plus petit que la moyenne, cela pourrait ne pas vous convenir.

Qu’est-ce qu’un modèle DIY ?

Un modèle DIY de rig de sim racing est un document numérique ou papier contenant un dessin technique et les caractéristiques de chaque pièce (comme des dimensions, les matériaux …) pour aider à la réalisation de la structure et à l’assemblage.

Ce modèle peut être réparti sur plusieurs planches distinctes pour les pièces mécaniques, électriques et hydrauliques.

Les différentes catégories de modèles DIY

Selon votre niveau d’expertise et vos compétences techniques, vous avez plusieurs choix :

  • si vous n’avez pas l’âme d’un designer, ni celle d’un bricoleur mais qu’un modèle DIY vous plaît en particulier : vous pouvez vous payer un rig en pièce détachée mais avec un kit de montage facile et rapide ;
  • si vous avez l’âme d’un bricoleur mais pas celle d’un concepteur : des modèles pré-conçus sont en vente sur internet. Vous faites confiance au concepteur qui a pensé à tout avant vous. Cependant, vous devrez trouver les pièce détachée et les assembler par vos propres moyens.
  • si vous avez suffisamment de compétences techniques pour concevoir et réaliser : Les logiciels 3D, la mécanique et l’electronique n’ont pas de secrets pour vous. Vous réalisez tout de A à Z y compris le montage.

Une option alternative consiste à donner un cahier des charges à une société spécialisée comme Opensimracing.com qui sera chargée de réaliser les plans pour vous. A vous de décider jusqu’où vous voulez aller dans la réalisation (juste le montage ou bien plus).

A noter que selon le type de plateforme choisi (statique ou dynamique), vous serez confrontés à différents niveaux de difficultés techniques :

  • Les modèles dynamiques sont les plus complexes à réaliser. La plateforme va subir des contraintes mécaniques particulières (torsion, cisaillement, traction, compression). Il faut donc le concevoir en conséquence. Sans oublier que les pièces vont être en mouvement les unes par rapport aux autres.
  • Les modèles statiques sont les plus faciles à réaliser. La structure ne bougera pas. Donc votre travail se résumera à réaliser l’ensemble et quelques câblages (les autres composants comme le volant, les pédaliers, etc étant déjà disponibles sur le marché).

Quels logiciels utiliser pour lire les plans DIY ?

Bien souvent, pour ne pas rendre la tâche plus complexe pour les bricoleurs, les plans sont livrés sous format PDF.

Pour les concepteurs, des logiciels tels que le très réputé AUTOCAD ou SketchUp vous permettront de voir la structure au format 3D. Le logiciel permet aussi de naviguer entre les composants, d’obtenir des vues éclatées sous des angles différents.

Quels éléments sont à prévoir pour un modèle DIY ?

Votre plan doit faire apparaître touts les composants et les commandes pour le pilotage d’un véhicule :

  • un volant
  • des pédales (freins, accélérateur, embrayage)
  • une boîte de vitesses ou des shifters (palettes)
  • un siège avec harnais
  • un support pour écran
  • un support pour clavier
  • une structure suffisamment robuste
  • des actionneurs pour la plateforme dynamique
  • les câblages électriques et hydrauliques
  • le plan d’assemblage

Une notice d’utilisation et d’entretien est conseillée. Il est important de connaître les limites techniques du matériel pour éviter les casses. Savoir entrenir est tout aussi important pour assurer la longévité du matériel.

Quels matériaux sont fréquemment utilisés ?

La communauté du sim racing est assez imaginative ! Voici une liste de matériaux utilisés :

  • les tubes PVC : utilisés pour former les plateformes statiques (attention, nous vous déconseillons fortement de les utiliser pour des plateformes dynamiques car trop fragiles). Il s’agit de découper les tubes aux bonnes dimensions puis de les assembler avec de la colle spéciale et le tour est joué.
  • Le carton notamment pour la fabrication du volant. Cela consiste à rassembler plusieurs couches de carton ensemble pour ainsi former un volume (un peu comme le concept des imprimantes 3D).
  • Le bois est aussi employé pour réaliser les supports d’écran, de manette ou tout autre object fétiche auquel vous tenez ! C’est un matériau peu coûteux pour le peu que vous ne choissisiez pas de bois noble, évidemment !
  • L’aluminium est plutôt adapté aux structures dynamiques qui sont soumises à des contraintes mécaniques soutenues. Il est aussi apprécié pour son côté esthétique et peut être peint sous différentes couleurs.

Comment s’inspirer de modèles déjà existants ?

Vous n’êtes pas obligé de partir de zéro pour concevoir et fabriquer votre plan. Une astuce consiste à prendre ce dont vous avez besoin depuis des modèles existants et éprouvés par la communauté.

La structure vous plaît mais pas la disposition du volant ? Alors modifiez-la.

Note importante : cette astuce n’est pas à la portée de tout le monde. Pensez tout de même que la disposition des composants n’a pas été fait au hasard. Si vous voulez modifier un plan, soyez conscient des conséquences mécaniques que cela pourra engendrer sur une plateforme dynamique.

Levier de vitesses, pédaliers, frein : le réglage du véhicule

Une documentation DIY bien réalisée doit aussi contenir des recommendations sur les réglages à réaliser pour que chaque élément fonctionne en harmonie et surtout sans casse !

Un mode opératoire de mise en marche devrait être livé avec les documents techniques pour l’assemblage. Si ce n’est pas le cas, exigez-le en contactant le support de votre fournisseur.

Copyrighting et droits d’auteurs des plans et modèles

Les plans et modèles payants sont protégés par les droits d’auteur et des licences pour usage personnel seulement. Il est interdit de vendre, de revendre, de distribuer, de produire en masse ou d’utiliser les châssis, complets ou partiellement terminés, de quelque façon commerciale que ce soit. Les plans ne peuvent être reproduits ou distribués de quelque manière que ce soit.

En revanche, on retrouve parfois des plans en open source et gratuits sur des sites comme X-sim.de qui sont faits pour partager et diffuser les créations. Utilisez-les donc à bon escient et surtout, améliorez-les pour en faire bénéficier à la communauté en retour.


Vous ne trouvez pas votre cockpit  de simracing idéal ? Alors vous pensez faire l’installation en vitesse vous même mais comment fabriquer des cockpits de sim racing ? Du jeu (PC, console) au pédalier, on vous explique tout sur la simulation de voiture.

Une fois le système de cockpit terminé, il faut savoir quoi tester dans son rig fait maison avec de l’utiliser dans un jeu PC de course en ligne. Tester son installation grandeur nature est la dernière étape du processus.

Un petit comparatif des types de cockpits de sim racing. Chapitre pouvant être lu en vitesse si vous connaissez bien le système de simu  de course. 

Pour ceux qui ne peuvent pas se rendre dans une salle de simracing en ligne, voici des vidéos de cockpits de sim racing en pleine simulation de voiture.

Si vous aimez les châssis de couleur argentée, achetez des cockpits de sim racing en aluminium. Et pourquoi pas avoir un clavier et un pédalier assortis.