Quels sont les composants les plus sensibles à l’usure dans un cockpit de simracing ?

En principe, la dureté et la durée de vie des composants est conçue pour que vous n’ayez jamais de problèmes.

Il est vrai qu’au plus vous ferez de sortie de route, au plus vous allez solliciter les moteurs et les pièces de manière brusque. Un peu comme dans une vraie voiture de course. Alors ne pas faire de sortie de route doit faire partie de votre priorité. Cela vous évitera que la réalité vous impose sa dureté implaccable.

En principe, en cas de souci, les fabricants mettent à disposition des composants de rechange. Cela fait partie de leur priorité. Résultat : la durée de vie des axes et des moteurs est de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers d’heures.

Des phases de freinage trop fréquentes peuvent aussi user prématurément les composants. Mais, logiquement, vous n’aurez pas de problèmes ou de souci particuliers. Comme dans une vraie voiture de course, l’usage du frein fait partie de l’équation et dans ce milieu les usures mécaniques sont acceptées.


Faut-il vraiment avoir un savoir-faire pour fabriquer un cockpit de simracing ? Si vous voulez avoir un résultat réaliste pour votre jeu (ou vos jeux) de simulation, oui bien évidemment. 

Nous avons des modèles DIY de cockpits de simracing en bois à vous proposer. Cela consiste à assembler des pièces en vitesse puis de faire quelques réglages et le tour est joué.

Pour plus d’impression de vitesse dans vos jeux, rajouter des ventilateurs sur votre cockpit de simracing.

Votre cockpit de simracing mobile produit trop de nuisances sonores ? Si vous avez l’impression que des réglages sont nécessaires alors jouez le jeu et faites-les une fois pour toute.