Combien faut-il dépenser pour un cockpit de sim racing ?

Combien faut-il dépenser pour un cockpit de sim racing ?

Le coût des cockpits de sim racing va dépendre de 3 facteurs :

  • allez-vous acheter du neuf ?
  • de l’occasion ?
  • ou tout simplement, faire la conception vous-même.

Acheter des cockpits de sim racing neufs chez un fabricant

C’est certainement l’option la plus coûteuse car dans le prix d’une gamme, il faut compter les coûts de conception, de fabrication et de montage.

Ajoutez à cela une personnalisation :

  • des couleurs,
  • un montage spécial,
  • des réglagles customisés,
  • plus des écrans et un siège baquet : la note peut être salée.

Mais vous payez la tranquilité et les ennuis techniques ! Tout étant sous garantie.


Classement par prix

Nous savons que le budget est un paramètre important pour vous. C’est pour cela que nous les avons classé pour vous.

Cockpits à moins de 500€

  • Next Level Racing F-GT Lite : 299 €
  • Next Level Racing Challenger : 349 €
  • Playseat Evolution : 349 €
  • Subsonic SRC900 : 349 €
  • Subsonic SRC500 : 393 €
  • Playseat Revolution : 399 €
  • Next Level Racing F-GT : 499 €
  • Oplite GTR Racing : 499 €

Cockpits 500€ à 1000€

  • Sim Lab P1 -X : De 577 à 660 €
  • Next Level Racing GT Ultimate V2 : 599 €
  • Sparco Evolve-R : 649 €
  • ProSimu T1000 : A partir de 658 €
  • Rseat RS1 : De 718 € à 898 €
  • Sparco Evolve-E : 739 €
  • Sparco Evolve-P : 779 €
  • Extreme Simracing Virtual Exp 3.0 : 791 €
  • Sparco Evolve-A : 819 €
  • Sparco Evolve-T : 819 €
  • Next Level Racing GT Track : 899 €
  • Rseat S1 : De 958 € à 1138 €

Cockpits à plus de 1000€

  • Rseat N1 : De 1078 € à 1378 €
  • Extreme Simracing Cockpit P1 3.0 : 1 079 €
  • Playseat F1 : A partir de 1099 €
  • Sparco Evolve Carbon : 1149 €
  • Sparco SIM RIG I : 1229 €
  • Rseat RS Formula V2 : De 1354 € à 1678 €
  • Playseat Sensation Pro : A partir de 1899 €
  • Sparco SIM RIG II : 4099 €

Acheter de l’occasion

Parfois, vous n’aurez pas la chance de trouver une gamme complète avec les bonnes couleurs, un shifter, un clavier, des écrans, la bonne inclinaison, etc.

Mais pas de panique. Le cas échéant, vous pouvez mixer avec quelques équipements neufs.

Le fait-maison

Si vous êtes à l’aise avec le bricolage et les réglages, alors le DIY est fait pour vous. De la construction du châssis jusqu’à l’inclinaison du siège baquet et du réglage de la pédale de frein : vous devrez tout gérer.

Pour les objets technologiques comme le shifter ou le force feed back, il va de soi que vous ne les ferez pas vous-même ! A moins que vous ne soyez un expert en électronique.

Tips du jour

Si vous trouvez que les cockpits prêts à l’emploi sont trop chers, alors orientez-vous vers le DIY (Do It Yourself). Consultez nos modèles de cockpit de simracing à reproduire chez vous (pour PC et console). Le système d’installation est facile.

En complément, il vous faudra trouver des outils pour monter le clavier, le pédalier (frein, accélérateur et embrayage), etc. Valable pour tous les jeux de simulation.

Avant d’acheter un cockpit, nous vous recommandons de tester les plateformes de simulation de simracing. Faites-le sur différents simulateurs de jeux pour vous faire une idée.

Si vous hésitez encore, nous vous donnons la liste des différents types de cockpits de sim racing. Avec leurs caractéristiques (système, installation, réglages). Valable pour PC et console.

Et enfin, pour les petits les plus modestes, acheter vos simulateurs sur le marché de l’occasion est une très bonne alternative.Vous pourriez aussi trouver votre pédalier ou tout autre équipement.