Plateforme complète de sim racing : comment ça marche ?

Le but de la simulation automobile est de reproduire le plus fidèlement possible les mouvements cinétiques et dynamiques d’une voiture (F1, NASCAR, voiture de rally, etc.).

Certains fabricants se sont spécialisés dans la fabrication de volants et de pédaliers comme Fanatec et Thrustmaster, par exemple.

Ici nous donnerons des explications techniques sur les châssis mobiles. Puis à la fin de la démonstration, ça sera l’occasion de vous donner des liens utiles pour la conception, l’installation et le réglage.

Fonctionnement de base

Pour compléter ce chapitre, nous vous conseillons de lire notre rubrique consacrée aux cockpits de sim racing. On y aborde tout ce que comporte un cockpit (pédalier, siège baquet, montage, etc.) et pour toutes marques (Fanatec, Thrustmaster, etc.).


Vous voilà bien informer sur le fonctionnement d’un châssis. Pour aller plus loin sur tous les aspects en partant de la conception à l’installation, lisez ce qui suit.

Pris de vitesse ? Retrouvez nos modèles au format PDF de cockpits de simracing (à afficher à l’écran ou à imprimer à l’occasion). Ces plans contiennent un certain nombre de réglage.

Pendant le design, pensez aussi qu’il vous faudra un espace suffisant pour installer une plateforme de simracing. Quelques réglages seront à faire lors du montage du système (à votre vitesse). Indépendamment du jeu ou des jeux, de l’écran et autres composants.

D’ailleurs, nous vous aidons à estimer le temps consacré à votre projet. Valable pour n’importe quelle gamme de système de simu (jeu de F1, jeux de rally, de NASCAR, etc.).

Et si vous voulez trouver un cockpit pas cher et avec peu de réglages, alors consultez notre sélection de plateformes les moins onéreuses du moment. Toute gamme de pédalier et de siège baquet confondus.